4 conseils pour investir dans l'immobilier neuf

Vous souhaitez sauter le pas et investir dans un bien immobilier neuf ? Voici quelques conseils à suivre avant de vous lancer. Garanties constructeurs, performances énergétiques, dispositif de défiscalisation… Investir dans le neuf comporte de nombreux avantages et permet de réaliser un investissement à long terme. Cependant, il est important de se renseigner en amont pour être certain de ne pas commettre d'erreur. On vous a donc listé 4 conseils essentiels pour faire de son investissement neuf un vrai succès !


Investir dans l'immobilier neuf

Conseil n°1 : renseignez-vous et gardez la tête froide !


Surtout, ne vous précipitez pas sur le premier bien venu, sans avoir pris le temps d’une réflexion préalable. Aussi qualitatif, puisse-t-il être sur le papier, de nombreux éléments doivent être vérifiés au préalable. Il est effectivement facile de tomber dans le piège du bien, à priori parfait sur le papier, mais faites bien attention à sa localisation.


  • Si vous comptez y vivre, renseignez-vous bien sur le quartier environnant. Répond-il bien à vos critères de vie ?

  • Si vous compter louer le bien, renseignez-vous également sur le taux de vacances locatives des logements dans le même quartier. Cela vous évitera de mauvaises surprises. De même, intéressez-vous à un bien qui sera adapté à la demande dans cette géolocalisation.


Astuce 💡 Pensez à regarder les annonces de location actuelle pour en analyser l'offre et la demande.

Un T3 ou T4 se louera de manière générale plus aisément près des écoles, des commerces ou à proximité des transports en commun. Il est également important de vous renseigner sur les prix moyens pratiqués dans la même localisation. A l'inverse, un logement de plus petite taille, type T1 (studio) ou T2, sera plus adapté à proximité des universités ou en centres-villes.


Au-delà de l'emplacement, il est aussi important de se renseigner sur le promoteur par lequel vous planifiez de passer. Cela peut se vérifier notamment en allant voir ses autres réalisations. En prenant le temps de vérifier la fiabilité du promoteur vous vous assurerez du bon déroulement du chantier, tout en vous évitant du stress et vous permettant de prendre une décision calculée et réfléchie.


Conseil n°2 : intéressez-vous aux dispositifs d'aide à l'achat et de défiscalisation.


Que vous soyez primo-accédant ou investisseur locatif, de nombreux dispositifs d’aide à l’achat immobilier et de défiscalisation existent afin de vous aider dans votre projet.


Certaines lois actuelles facilitent l'accès à l'investissement dans un bien neuf.

1. La loi Pinel


La loi Pinel est un dispositif d'aide à l'achat d'un bien dans l’objectif d’un investissement locatif. En contrepartie d’une réduction d'impôts, l’acheteur s’engage à mettre en location pour au moins un mois, tout en respectant certains critères, tels que le plafond de ressources des locataires et le plafonnement des loyers en fonction de la surface.


A noter 💡 Le logement peut être habitable par les enfants de l'acquéreur.

La location doit cependant être de 6, 9 ou 12 ans. La durée choisie impliquera, une réduction fiscale qui variera en fonction.

  • 12 % pour une mise en location pendant 6 ans (plafonné à 300 000 €) ;

  • 18 % pour une mise en location pendant 9 ans ;

  • 21 % pour une mise en location pendant 12 ans.

2. La TVA immobilière


Le logement neuf n’est pas soumis aux droits de mutation, mais uniquement à la TVA immobilière soit 20 %. Certains dispositifs permettent par ailleurs de réduire cette dernière. Si le bien neuf est situé dans un rayon de 300 mètres d’une zone dite en pénurie de logements (selon l’ANRU) la TVA passera à 5,5 %.


3. Les frais de notaire et autres économies


Les frais de notaire peuvent être réduits dans le neuf. Effectivement, si le logement est situé dans une zone éligible à la loi Pinel, un taux de 10 % pourra s’appliquer. Les frais de notaire sont également moins élevés lors d'une acquisition dans l'immobilier neuf (2 % à 3 % du prix de vente contre environ 8 % dans l'ancien).


Par la suite, il faudra prendre en compte que chaque logement neuf sera exonéré de taxe foncière, et ce, pendant les deux premières années à compter de la date d’achèvement des travaux.


Sauf exception, peu de charges seront donc à prévoir au sein d’une copropriété, le logement étant dépourvu de dégradations et de travaux à effectuer. Vous devriez également pouvoir réaliser des économies en charges dues aux normes énergétiques et environnementales récentes. En effet, vous pourrez bénéficier des derniers matériaux et dernières réglementations (RT2012). Ces éléments conféreront à votre bien immobilier des qualités énergétiques. Sur le long terme, ces bonnes performances énergétiques assureront également des économies.


4. Des garanties liées à la construction neuve


Les biens neufs sont également couverts par des garanties, notamment la garantie biennale qui permet d’exiger (pendant 2 ans) la réparation de tout équipement ou installation technique défaillants. La garantie décennale (pendant 10 ans), elle, pourra couvrir les risques liés à la toiture, l’étanchéité ou les fondations de l’immeuble. Ces garanties sont dues à partir de la livraison de l’immeuble. Ainsi, vous serez certain de n’avoir aucun gros œuvre à prévoir dans les années qui suivent votre achat.


Conseil n°3 : soyez réaliste sur le prix du bien.


Quel que soit le bien que vous choisirez, il est nécessaire de vous assurer que l’opération menée soit à la fois rentable et réaliste.

D'autant plus, s’il s’agit de votre premier investissement locatif dans le neuf. Privilégiez les plus petites surfaces et les biens conformes à votre budget, cela vous évitera de vous endetter plus lourdement, simplement pour acquérir un logement qui pourrait théoriquement être loué plus cher. Votre bien, par ailleurs, pourra éventuellement être vendu quelques années plus tard, cette fois pour acheter un bien plus vaste.


Par ailleurs, il conviendra de vous s’assurer que le logement est loué à un prix cohérent avec le marché en se basant par exemple sur l’Indice de Référence des Loyers (IRL). Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, n’hésitez pas à confier la location de votre logement à une agence immobilière.


Le petit + 💡 Pensez à regarder les annonces de location afin d'étudier l'offre présente dans votre futur quartier.


Conseil n°4 : faites-vous accompagner.


Il est toujours bon de se faire accompagner pour des projets immobiliers, surtout si c'est votre premier investissement. Cela vous permettra d'obtenir des conseils personnalisés pour votre projet qui vous aideront à prendre la bonne décision d'investissement, et en plus, cela vous évitera du stress et vous fera gagner du temps. Pour cela des solutions, telles qu'Achylles, peuvent vous assister dans votre recherche de bien, son financement et ce jusqu'à sa livraison.


Nous espérons que cet article vous aura été utile pour éviter certains pièges de l'investissement immobilier.




15 vues0 commentaire